Sports des Villes//Le Blog

Sports des Villes//Le Blog

Conception Skateparks, aires de glisse urbaine

Promotion des pools en France, un bon texte, qui je l'espère aboutira à la création d'une association

Publié par Julien Bouvier sur 19 Février 2009, 13:39pm

Catégories : #pub pour les amis


Vu et lu sur le Forum de sk8.net

1)Buts de l'association:
-Remédier au manque de POOLS en France.
-Faire connaître ce type de pratique auprés des gens concernés: skateurs, parents, élus, curieux etc..
-Montrer aux élus, constructeurs, parents et pratiquants ce que c'est qu'un pool destiné à la pratique du skateboard .
-Promouvoir la construction de POOLS en France pour les pratiquants de skateboard.
-Créer une structure afin que ceux-ci puissent se retrouver et échanger leurs expériences.
-L'association est ouverte à tous ceux qui désirent voir se construire et skater des POOLS en France.
Important: les autres types de pra tique du skateboard sont bien sûr appréciées par les membres de l'association, et il n'est en aucun cas question de les dénigrer, mais de donner sa place au POOLriding. Nous maintenons que tout pratiquant a intérêt à gouter à toutes les formes de skate, selon ses gouts et envies.

2)Le POOLRIDING, brève histoire pour les non initiés: Au départ, les skateurs californiens ont roulé dans des piscines vides au fonds et parois arrondies, et quelques téméraires tentatives entre le milieu des années 60 et les années 75 ont donné naissance au skate sur des parois verticales. Les skateparks construits par la suite ont pour la plupart reproduit ces piscines vides en les rendant plus faciles à exploiter, notamment grace à des rayons plus grands. Au début des années 80 , la plupart de ces skateparks ont disparu, et les pratiquants ont construit des rampes en bois afin de retrouver les sensations verticales. Pendant quelques années, faire du skate dans des piscines vides a été le fait de quelques pratiquants, mais la pratique était marginalisée, résevée à des puristes comme Steve Alba. .En effet, comme souvent dans le skate, beaucoup préféraient les rampes en bois pour leur aspect sécurisant, permettant de progresser plus facilement. Cela a permis à beaucoup de gagner en tricks ce qu'ils perdaient en feeling .Depuis une dizaine d'année, les skateparks construits aux USA et en Europe incluent des POOLS, à coté des aires de street et diverses courbes. Beaucoup de pros de tous pays, jeunes ou vieux prennent plaisir au POOLriding: Trujillo, Tony Farmer,Steve Alba, Rune Glifberg, Alex Giraud, David Martelleur, Alain Goikoxea, etc. Certains en font une spécialité, d'autres en profitent entre deus sessions de street ou de rampe.En France, le seul jamais construit est celui du skatepark de la Roche-sur-Yon, qui existe encore mais nécessiterait une rénovation.

3) Qu'est-ce qu'un POOL ? C'est au départ une piscine arrondie , qui vidée de son eau, devient un cratère en béton dans lequel on peut faire du skate. Depuis, des pools conçus pour le skate sont fabriqués un peu partout. Un POOL doit avoir: -un coping en béton(ou tout autre matériau similaire, mais pas du fer) -du carrelage -de la verticale Pour le rayon et la hauteur, c'est variable, mais la plupart vont de 2m80 à 3m50. Il peut avoir un coté moins profond et un rayon plus raide (shallow end) , des hips (parois incurvées), mais il peut également avoir une forme circulaire, être en forme de trèfle avec différentes hauteurs.
Quelques exemples de forme:
-Kidney (en forme de rein ou de haricot), très fréquent. -Clover (trèfle à trois ou quatre POOLS connectés de tailles différentes)
-Round (oui, il peut être parfaitement rond)
-Keyhole (en forme de serrure, comprenant un « channel » qui sert à prendre de la vitesse, qui peut également être franchi en effectuant un « air » (saut)
-Square (de forme carrée, avec des coins arrondis qui permettent des effets de relance intéressants)
-Combi (association d'un « round », puis d'un « square », avec une troisième partie moins profonde mais plus raide) Certains y rajoutent des marches d'escalier, voire une échelle dans le but de « faire plus vrai ».
On trouve aussi fréquemment une ou plusieurs « death-box » situées sous le coping, cequi est à l'origine un passage rectangulaire destiné à l'évacuation de l'eau. Certains POOLS américains sont devenus de véritables légendes et des objets de pèlerinage pour les connaisseurs: Vagabond, Pink Motel, Nude Bowl, Gonzales, Dogbowl, Los Altos, Vista etc. Ils tirent leur réputation de leur forme qui les rendent agréables à skater, même si au départ, ce sont de véritables piscines vides. Déjà en 1978, des constructeurs de skateparks se sont inspirés des POOLS « illégaux » pour les reproduire presque à l'identique, comme par exemple Marina del Rey avec le Dogbowl. Par la suite, l'attraction principale des skateparks a toujours été le POOL, où se tenaient les compétitions: Del Mar keyhole, Upland combi-pool, Whittier clover etc.
Toutes ces variétés de POOL se retrouvent aujourd'hui dans les skateparks de qualité, c'est-à dire ailleurs qu'en France. (Anvers,Algorta,Malmö etc.) Beaucoup de variations existent, mais sans verticale, ce n'est plus un POOL au sens où un skateur l'entend. Des mini-bowls, snake runs, bassins etc ne sont pas des POOLS. Par contre, des POOLS construits en bois existent, et généralement, ils font partie de skateparks construits en intérieur. Avis aux élus, fabricants de skateparks etc.: Il n'existe pas de normes de construction pour les POOLS, et c'est tant mieux.Toutefois, un POOL ne doit pas être conçu par ou pour des rollers ou du bmx. Sans aller jusqu'à 4 m., il doit avoir une profondeur suffisante, une surface parfaite et doit absolument impliquer des gens qui connaissent le sujet. Afin de ne pas être tributaire des aléas climatiques, le POOL peut bien sûr être couvert. Il faut également tenir compte de la zone d'installation, afin d'éviter les dégradations et la surpopulation.

4)Pourquoi faut-il des POOLS en France? Construire des POOLS en France est aujourd'hui plus que jamais nécessaire pour les raisons suivantes: -les pratiquants désirant profiter de ce type de structures sont nombreux. Il est malheureusement d'usage de ne pas en tenir compte, puisqu'ils sont obligés de voyager à l'étranger pour pouvoir profiter des belles réalisations qui prolifèrent hors de nos frontières. D'autre part, ce type de skateboard n'est pas médiatisé, et reste donc ignoré du grand public. (ceci dit, le monde du skateboard a toujours été considéré en France comme une variante de la trotinette ou du roller) -les fabricants de modules, que nous considérons en majorité comme des escrocs vivant sur la crédulité des élus et des pratiquants, doivent laisser la place à ceux qui ont la compétence pour construire de vraies structures, faites pour durer. -devant le manque de moyens et d'ambition de beaucoup d' élus en ce qui concerne les espaces réservés au skateboard, nous suggérons de faire construire un POOL, lorsqu'il est impossible de faire voter le budget nécessaire à un park de grande envergure. Cette option est toujours préférable à la mise en place de modules sans interêt, dangereux et toujours provisoires et permet d'obtenir un excellent rapport qualité/prix. -le skateboard est ici pour rester, ce n'est pas unje activité qui nécessite des structures provisoires, mais des espaces en béton conçus par des individus impliqués dans le skate, afin d'éviter le gachis habituel, à savoir : « skateparks » minables, dangereux et délaissés par les pratiquants.

5) Spécificités: Le POOL offre la possibilité de faire l'expérience du CARVE, (enchaîner les virages à grande vitesse, un peu comme un surfer travaille une vague) ainsi que de créer des LIGNES (trajectoires) multiples.Il est difficile de décrire cette expérience unique, mais le POOLRIDING reste une partie fondamentale de la culture skate, et afin de la diffuser, il nous faut des POOLS. Il faut des POOLS, pour les anciens qui ont grandi avec ce type de skate, pour les générations montantes qui y adaptent leur technicité, et pour les débutants qui doivent comprendre que le skate existait bien avant les jeux Tony Hawk et le switch heelflip. De plus, l'activité n'est pas plus dangereuse qu'un autre sport de glisse, compte tenu du fait que l'individu est libre de d'aller ou non au-delà de ses limites.

6)Les POOLS en France: Il n'y en a pas! Sauf celui de la Roche-sur -Yon datant de 1979. Et si quelques rares piscines vides « skatables » existent , peu de gens ont pu les essayer. Par contre, des skateparks généralement orientés street, mais aussi « enfants /débutant » pullulent dans le pays. En général, les seules courbes se présentent sous forme de mini-rampe ou de mini-bowl. Les fabricants de modules exploitant sans vergogne ce marché n'ont bien sûr pas leur place ici. Pour résumer, rien n'est fait pour ceux qui veulent de la courbe, et nous pensons que c'est autant dû à l'ignorance générale du grand public, mais aussi des élus et des skateurs. Le but de notre association est d'y remédier.

7)Que proposons-nous? En premier lieu, une mission d'information sur les formes, dimensions, techniques de construction et prix d'un POOL. Il importe de préciser que l'association n'a aucunement l'intention de se substituer à d'autres associations dont le but est la promotion et réalisation des skateparks de manière générale. Au contraire, celles-ci sont invitées à se servir des informations, conseils, ou adresses dont nous disposons. Les membres de l'association sont tous invités à poursuivre les activités de leur coté, ainsi qu'à améliorer le blog ou site web (en création à l'heure actuelle)par leurs contributions de toute sorte. (vidéos, photos, textes) Si le contenu de ce texte peut vous être utile, son utilisation est gratuite est libre de droits.

Par BAD PROFESSOR

le topic dédié: http://www.skatelenet.info/forum/index.php?topic=5439.0


Aussi histoire d'illustrer ce qu'est un bowl, voici une petite vidéo provenant du web.
Appréciez les formes. Il s'agit du skatepark de "lake Cunningam" à San Jose dans l'état de Californie (nord) US


Archives