Sports des Villes//Le Blog

Sports des Villes//Le Blog

Conception Skateparks, aires de glisse urbaine

Billet d'humeur

Publié par Julien Bouvier SDV sur 28 Novembre 2014, 16:10pm

Billet d'humeur

En ce vendredi 28 novembre 2014, je viens à peine de me remettre de mon déplacement au Salon des Maires organisé comme chaque année à la Porte de Versailles. Cet événement est vraiment très intéressant et instructif pour tous les professionnels liés aux collectivités territoriales (fonctionnaires et prestataires compris) au regard des conférences, ateliers et débats qui y sont proposés.

Ce salon permet aux élus de découvrir les différentes activités des professionnels intervenant auprès des collectivités territoriales. Il est en effet toujours intéressant et utile pour un acheteur public de pouvoir accéder à de nombreux fournisseurs potentiels d'équipements allant de la dalle "podotactile", mobilier urbain, aires de jeu, à la dernière génération de balayeuse, et bien sûr des dernières techniques respectueuses de l'environnement pour le traitement des déchets, des eaux usées etc...

Mais dans ce salon, il y a bien évidemment les entreprises vendeuses de skateparks modulaires...

Je ne donnerai bien sûr, au regard de la propension à l'agressivité de ces acteurs du marché, aucune marque, à la fois pour éviter un procès et leur faire de la pub. Il n'est pas rare de constater que lorsque des pratiquants dénoncent les défauts des installations, ceux-ci sont menacés de procès...

Je les ai tout de même un petit peu observé de loin, profiter de la méconnaissance des élus pour leur "refourger" leurs toboggans accompagnés de petits fours et autres coupes de champagne à profusion, des commerciaux expert en "skates parcs" disponibles pour leur prodiguer des "bons conseils" appuyés par des "riders pro".

Bref tout ça pour vous dire que ces entreprises dénigrent clairement le béton auprès des élus car "le béton c'est dur quand on tombe dessus" et que "les modules amortissent les chutes"... Bref des arguments percutant pour des personnes qui ne savent pas que la chute quand elle advient se passe au sol, en bas du module, sur le goudron que ces fabricants continuent de préconiser... Mais si le "client" souhaite quand même du béton car il a entendu dire que le béton est quand même plus résistant que le métal ou le bois...Ils affirment que les skateparks en béton c'est vraiment beaucoup plus cher mais qu'ils disposent d'une gamme de modules (les mêmes) mais avec une surface de roulement en béton spécial et "gibolinisé"...

Parce que, oui, les skateparks en béton sont en plein développement aujourd'hui grâce au travail accompli depuis de nombreuses années par les quelques concepteurs consciencieux de skateparks officiant en France, au travail bénévole de quelques associations locales ou nationales de pratiquants militant pour la création d'équipements réellement satisfaisants pour les principaux intéressés. Alors, pensez-vous, il serait vraiment dommage pour eux de passer à côté de ce "marché" qu'il faut vite re-coloniser, re-phagocyter avant que les élus comprennent que leurs systèmes sont obsolètes et ne conviennent pas à ceux qui se battent depuis des années pour disposer d'équipements satisfaisant sur lesquels ils auront plaisir à organiser des événements, si modestes soient-ils.

Car si les pratiques dites de "glisse urbaine" se sont vraiment bien développées ces dernières années c'est grâce à la qualité du travail réalisé par les différents intervenants proposant des skateparks aux formes variées, aux agencements originaux, le tout pour des montants de travaux tout à fait raisonnables et tout à fait concurrentiels par rapport aux projets de "skates parcs" modulaires. Parce qu'il faut savoir qu'un "Skates parc" comprenant un "lanceur courbe" avec un "module de saut" et un "lanceur incliné", le tout d'une largeur insuffisante posé sur une dalle en enrobé sera facturé aux alentours de 50 000 euros HT...

Aussi, il est important de savoir que ces "Skates parcs" sont très souvent fabriqués à l'étrangers et assemblés en France pour avoir le label Made In France... mais au bilan carbone déplorable compte tenu du transport par camion. Alors qu'un skatepark en béton réalisé in situ utilisera des matériaux issus des carrières et fournisseurs locaux...

Tout cela pour vous dire qu'au regard du développement de nos activités favorites, il y a fort à parier que nous allons voir sortir des camions de nombreux "skates parcs" modulaires (en béton ou non) dans les prochains mois, que les appels d'offres ne permettant pas de réelle concurrence vont fleurir dans toute la France, que nous risquons fortement de revivre le même phénomène que dans les années 90 lors de la grande mode du roller, aujourd'hui remplacée par la trottinette... Que les skateboarders vont fort probablement être court-circuités, ostracisés, dénigrés, par ces mêmes vendeurs de modules qui se poseront en "spécialistes" des "Skates-parcs", mais toujours aussi incapables de faire le moindre ollie ou même pour certain de tenir debout sur une planche. Les élus seront alors rapidement dégoûtés d'avoir investi des 10aines de milliers d'euros dans des équipements qui partent en ruine rapidement, qui coûtent une fortune à entretenir, et qui surtout seront rapidement abandonnés par les pratiquants...

Et pourtant si nous faisons l'effort de lire ce texte issu du site de la Tony Hawk Fondation, très sérieuse et objective en matière de skatepark:

Dans la rubrique FAQ: (http://tonyhawkfoundation.org/faq/)

What’s better: Concrete or Modular skateparks?

"Concrete is by far the better solution for skatepark construction. The benefits of concrete eclipse those of wood or steel ramp-style parks in every way.
Design: Concrete skateparks, particularly custom designs (as opposed to precast concrete), deliver a unique facility that your skateboarding community can be proud of. These skateparks reflect the unique qualities of your community.
Cost: While the initial design and construction expenses of cast-in-place concrete are higher than prefabricated ramps, over the life of the facility the cost is quickly recouped in durability. With more than two decades of experience to draw from, prefabricated skateboarding ramps have consistently demonstrated a pattern of structural failure. The maintenance costs of these structures grows cumulatively larger until the ramps themselves are retired. Communities across the nation are looking today to replace their wood and steel skateparks with concrete.
Appeal: Skateboarders prefer concrete. The appeal of the new concrete skatepark will incubate pride in the facility.
There are no instances where prefabricated wood or steel ramps are the best solution for a h
eavily-trafficked outdoor public skatepark."

Version traduite par mes soins (veillez m'excuser pour certaines approximations):

"Le béton est de loin la meilleure solution pour la construction d'un skate park. Les avantages du béton éclipsent ceux du bois ou de l'acier et cela pour tous les genres d'agencement.
Du point de vue du Design: Les skateparks en béton, en particulier les agencements personnalisés (par opposition au béton préfabriqué),permettent de livrer une installation unique dont votre communauté de pratiquants pourra être fière. Ces skateparks reflètent les qualités uniques de votre communauté.
Du point de vue du Coût: Les dépenses initiales de conception et de construction des skateparks en béton coulé sur place sont plus élevés que les rampes préfabriquées. Mais au cours de la vie de l'installation, le coût est rapidement amorti en termes de durabilité. Avec plus de deux décennies d'expérience les rampes de skate préfabriqués ont constamment démontré leur défaillance structurale. Les coûts d'entretien de ces structures sont très important. Les collectivités locales Nord Américaines cherchent toutes à remplacer leurs skateparks de bois et d'acier par des équipements en béton.
Attractivité: Les pratiquants préfèrent le béton. Ils seront fiers de pouvoir disposer d'un skatepark en béton
Il n'existe pas de cas où des rampes en bois ou en acier préfabriqués sont la meilleure solution pour u
n skatepark public extérieur à fort trafic."

Je me permet de rajouter que les skateparks modulaires qui n'ont pas bougés, ne le sont que pour l'unique raison qu'ils ne sont pas pratiqués, utilisés, donc boudés par les principaux intéressés...

Archives